Une nouvelle fois cette année, le musée Picasso et l’EPMT ont poursuivi leur partenariat pédagogique.

Souhaitant exploiter les affinités entre pratiques culinaires et artistiques et en particulier la notion de créativité, le musée permet aux jeunes de se familiariser avec sa collection et l’œuvre de Picasso. Ainsi sensibilisés, les apprentis peuvent librement réinterpréter règles et traditions dans leurs domaines respectifs (pâtisserie, boulangerie, cuisine, etc.). Les visites réalisées au musée leur servent de source d’inspiration pour la conception et la réalisation de produits originaux liés à l’institution et à sa collection.

Honneur cette année aux pâtissiers qui se sont pliés à l’exercice, avec le saint-Honoré et la Tropézienne comme support créateur. Les jeunes ont imaginé leurs projets pendant les cours d’arts appliqués et cultures artistiques avec leur formatrice, Marie-Léone Weizsäcker-Gonzalez. Leurs « études » ont ensuite été testées lors de travaux pratiques, notamment au sein de leurs entreprises grâce à la complicité des maîtres d’apprentissage.

Le 23 avril 2018, le jury composé de membres de l’école et du musée a élu, parmi les projets proposés, le meilleur produit pâtissier. Ce jury a apprécié la diversité des propositions et la créativité des apprentis. Le groupe d'Alexandre, Laurène, Clément et Maxime a reçu le 1er Prix du concours avec son Saint-Honoré associé à l’œuvre de Picasso Tête d’homme (1909) et sa tropézienne liée à Nature morte à la chaise cannée (1912).