Les écoles et les établissements scolaires peuvent être confrontés à des accidents majeurs susceptibles de causer de graves dommages aux personnes et aux biens. Le Plan particulier de mise en sûreté (PPMS) doit permettre la mise en œuvre des mesures de sauvegarde des élèves et des personnels en attendant l'arrivée des secours ou le retour à une situation normale.


  • Analyse des risques :
  • liste des risques prévisibles : inondation, feu, tempête, cyclone, séisme, glissement de terrain, avalanche, éruption volcanique, transport de matières dangereuses, rupture de barrage, accident nucléaire, attentat ou intrusion extérieure, etc. Consulter Dossier départemental sur les risques majeurs (DDRM) et Dossier d'information communal sur les risques majeurs (DICRIM) ;

  • plans de l'établissement  (plans de masse et plan de l'environnement) :
    • identifier chemins et lieux de mise en sûreté suivant les scénarios des différents risques ;
    • pour chaque type de risque, envisager les conséquences sur l'établissement, et les mesures pouvant être prises dans ces circonstances :
      • regroupement vers des lieux de mise à l'abri à l'intérieur de l'établissement ;
      • évacuation vers des lieux pouvant être éventuellement différents des lieux de regroupement en cas d'incendie ;
  • Cette démarche permet:
     
    • sensibiliser les élèves à la prévention des risques Les écoles et les établissements du second degré, publics et privés sous contrat, assurent, conformément à l'article D312-40 du code de l'éducation, "une sensibilisation à la prévention des risques et aux missions des services de secours, une formation aux premiers secours ainsi qu'un enseignement des règles générales de sécurité". Les actions du PPMS mises en œuvre (mises à jour, exercices, etc.) constituent un contexte éducatif favorable pour l'organisation d'activités pédagogiques contribuant à la formation du futur citoyen. De l'école maternelle au lycée, ce travail prend place dans le cadre des enseignements scolaires et permet aux élèves de structurer des connaissances et des attitudes réfléchies et adaptées face aux risques majeurs ;
    • informer les familles : il est nécessaire que les directeurs d'école et les chefs d'établissement donnent aux familles une information claire sur le plan particulier de mise en sûreté élaboré pour faire face aux risques majeurs et aux situations d'urgence auxquels l'école ou l'établissement du second degré, que fréquente leur enfant, peut être confronté. L'adhésion des familles est un facteur déterminant d'efficacité en cas de déclenchement du PPMS. Elle est largement favorisée par la qualité des échanges, l'instauration d'un climat de confiance et d'une communication explicite sur les différents risques et les conduites à tenir ;
  • validation du PPMS et mise en place des exercices ;

L' E.P.M.T. réalise chaque année un exercice de mise en confinement.
Il est déclenché à la voix via le micro. Nous avons mis en place 4 zones pour le confinement.


  • Lors du déclenchement, le responsable de l'encadrement de la classe ou du groupe de personnes:
     
    • Fait évacuer sa classe ou son groupe dans le calme et sans courir.
    • Fait se regrouper sa classe ou son groupe sur la zone de confinement.
    • Fait l'appel de sa classe ou de son groupe et transmet l'information à son chefs de zone.
    • Transmet d'éventuelles informations sur les personnes composant sa classe ou son groupe.
    • Assure l'encadrement en attendant les directives.