Alumni 

Maxime Lamoureux

Dans les années à venir, il s'agira de jouer ce rôle de relais en prenant des jeunes en apprentissage, afin de transmettre, partager, inculquer la valeur du travail aux futures générations d'apprentis

Maxime Lamoureux a ouvert avec son frère, Alexandre Lamoureux-Fiorillo son propre restaurant bistronomique sur la Butte-aux-Cailles.
L’Anthracite a été récompensé d’une toque au Gault & Millau après seulement 5 mois d’ouverture ! C’est donc un avenir prometteur qui s’offre à eux, même s’il ne faut pas « se reposer sur ses lauriers » comme le souligne notre Alumni du mois. Retour sur son parcours et ses impressions :

  • Parcours et succession des diplômes a L'EPMT
Issu de la promotion 2013, j’ai d’abord fait un CAP cuisine en un an puis un BAC Pro Cuisine en 2 ans.

  • Différentes entreprises et postes
J’ai d’abord été cuisinier en alternance dans différents restaurants tels que l’Auberge Aveyronnaise, Le Cornichon, Le Royal Madeleine Chez Monsieur. J’ai ensuite été Demi Chef de Partie puis Chef de Partie pendant deux ans aux Le Royal Monceau, Raffles Paris avant d’ouvrir mon propre restaurant avec mon frère.

  • Pourquoi L'EPMT 
L’EPMT, c’est une reconnaissance, de très bons retours et surtout, un excellent centre de formation pour l’apprentissage. J’ai eu des Maîtres d’hôtel, des collègues et des amis qui ont été formés à l’EPMT.

  • Que vous a apporté L'EPMT et quelles valeurs y trouvez-vous
On m’a appris l’humilité. C’est très important d’être passé par l’EPMT pour cela car c’est une valeur qui me tient à cœur. Dans nos métiers de bouche, l’humilité est une des plus belles valeurs. Il y a également une continuité. Dans les années à venir il s’agira de jouer ce rôle de relais en prenant des jeunes en apprentissage afin de transmettre, partager, inculquer la valeur travail aux futures générations d’apprenti(e)s.

  • Conseils à cette jeune génération :
S’exprimer, vivre pleinement son métier. Apprendre, avoir cette curiosité et toujours chercher plus loin.

  • Quelque chose qui vous tient à cœur
Remettre en avant les métiers de la salle et remettre au goût du jour la pratique du flambage, du découpage en salle devant le client. Ceci est un projet qui est fait en parallèle de mon métier car cuisiniers et serveurs sont complémentaires. Le cuisinier doit respecter le serveur, il ne doit pas y avoir de rivalité et il est important de remettre au goût du jour ce métier de service.

  • Meilleur souvenir à l’EPMT
Je garde d’excellents souvenirs du restaurant d’application et de tous nos chefs référents notamment le chef Bligny avec qui j’ai beaucoup appris et je suis toujours en contact aujourd’hui.