Chômage partiel : ce qui change en 2021

Afin d'éviter les licenciements résultant de la baisse d'activité liée à l'épidémie de la Covid-19, le dispositif d'activité partielle évolue.
  • À compter du 1er mars 2021 (et non plus du 1er février), les salariés percevront une indemnité de 72 % (au lieu de 84 %) du salaire net avec un plancher calculé sur la base de 8,11 € par heure, dans la limite de 4,5 fois le Smic.
  • Les salariés des entreprises relevant de secteurs les plus touchés par la crise continueront également de percevoir une indemnité égale à 84 % du salaire net jusqu'au 31 mars 2021.
  • Ceux des entreprises fermées administrativement percevront toujours une indemnité égale à 84 % du salaire net mais jusqu'au 30 juin 2021.
Télécharger le fichier l'activité partielle en synthèse<br>
Télécharger le fichier l'activité partielle en synthèse

L'allocation d'activité partielle versée par l'État varie en fonction du secteur d'activité dont dépend l'entreprise

Pour les secteurs protégés : Tourisme, Hôtellerie, Restauration,Sport, Culture, Transport de personnes et Événementiel

Si l'employeur a obtenu l'autorisation administrative :
  • Il peut déposer une demande d'indemnisation qui lui permet d'obtenir le remboursement mensuel des rémunérations versées aux salariés concernés. 
  • Il peut percevoir l'allocation d'activité partielle dans la limite d'un plafond de 1000 heures par an et par salarié. L'allocation est fixée à 70 % de la rémunération horaire brute.
10/02/2021