Qu'est-ce que le DIMA ?

  • Le DIMA permet aux collégiens, âgés de 15 ans, de « découvrir un ou plusieurs métiers par une formation en alternance tout en poursuivant l’acquisition du socle commun de connaissances et de compétences ». Il permet donc aux élèves de commencer une activité de type professionnel tout en demeurant sous statut scolaire pour une durée d’1 an maximum. 
  • Il a pour objectif d’aboutir à la signature d’un contrat d’apprentissage afin de préparer un CAP.
 

Comment s'inscrire ?

  • L’élève et sa famille présentent une demande d’admission au chef d’établissement.
  • Le conseil de classe émet un avis sur cette demande.
  •  Le principal du collège saisit le directeur académique des services de l’éducation nationale (DASEN) de la demande d’autorisation d’entrée en formation DIMA de l’élève qui organise la procédure d’affectation en fonction du choix de l’élève et des formations DIMA ouvertes. 
  • Il agit en coordination avec les autorités compétentes pour les CFA et les lycées professionnels privés sous contrat. 
  • L’élève reste inscrit dans son collège ou établissement d’origine. Pendant la durée de la formation, l’élève est sous l’autorité pédagogique du directeur du CFA où la formation DIMA  est ouverte. Le directeur du CFA tient informé régulièrement le collège du déroulement de la formation. 
 

Durée de la formation, volume horaire et alternance

  • Durée : 1   an
  • Volume horaire : entre 28 et 30 h par semaine.
  • Alternance  :1 semaine au CFA / 1 semaine au entreprsie
 

Contenu de la formation

Pour tout élève admis dans le dispositif d’initiation aux métiers de l’alternance, l’évaluation du socle commun de connaissances, de compétences et de culture figurant dans le livret personnel de compétences sert de base à l’élaboration du projet pédagogique.

La formation comporte :

  • Obligatoirement des enseignements généraux, pour la moitié au moins du temps de formation ; 
  • Des enseignements technologiques et pratiques, intégrant des séquences pratiques ; 
  • Des visites en milieu professionnel, ainsi que des stages d’initiation ou d’application en milieu professionnel. 
  • L’ensemble de ces activités concourt à la poursuite de l’acquisition du socle commun de connaissances, de compétences et de culture du palier 3.








Exemple de répartition horaire hebdomadaire :  

  • 50% (environ 15 heures) consacrés aux disciplines générales (français, histoire-géographie, mathématiques-sciences, langue vivante, éducation physique et sportive, arts plastiques) ;
  • 30% (environ 9 heures) consacrés aux enseignements technologiques (incluant des éléments de sécurité et de droit du travail) et les activités pratiques à caractère professionnel (sur les plateaux techniques) ;
  • 10% (environ 3 heures) consacrés aux activités individualisées (informatique, recherches, renforcement disciplinaire…etc.) ;
  • 10% (environ 3 heures) consacrés aux activités des découvertes des métiers et à l’élaboration du projet professionnel.
  • Les élèves suivant une formation d’initiation aux métiers en alternance seront présentés par l’EPMT au certificat de formation générale (CFG).
A NOTER : L’élève peut décider d’arrêter son DIMA à tout moment pour réintégrer un cursus scolaire ordinaire (notamment s’il n’a pas 16 ans) ou rejoindre directement la vie active (s’il a plus de 16 ans)
 

Frais personnels

Les études sont gratuites à l'EPMT mais occasionnent des frais. Tarifs à titre indicatif :

  • Télécharger la fiche tarifs équipements DIMA
 

À l’issue de la formation

À l’issue de la formation, de même qu’à tout moment au cours de la formation, plusieurs possibilités peuvent se présenter : 

  • L’élève qui remplit les conditions peut demander à poursuivre ses études en apprentissage et, avec l’accord de son représentant légal, signer un contrat d’apprentissage de 2 ans pour préparer un CAP ou de 3 ans pour préparer un baccalauréat professionnel.
  • Avec l’accord de son représentant légal, l’élève peut demander à poursuivre sa formation, soit en lycée professionnel pour préparer un CAP en 2 ans ou un baccalauréat professionnel en 3 ans, soit en demandant à entrer en lycée d’enseignement général et technologique, sur proposition du directeur du CFA ou du chef d’établissement, en accord avec son équipe pédagogique.
  • Les élèves souhaitant interrompre la formation, doivent poursuivre leur scolarité obligatoire dans un collège ou tout autre établissement dans lequel le directeur académique les aura affectés.